SAS: Guide de la SAS de la Création à la Gestion au Quotidien

La Société à Action Simplifié (SAS) attire aujourd’hui de nombreux jeunes ambitieux et talentueux, qui y trouvent de nombreux avantages. En effet, celle-ci ne précise pas de seuil maximal en ce qui concerne le nombre d’associés, ni de seuil pour le capital d’ailleurs.

De ce fait, on peut facilement créer une sas à deux, à dix ou à vingt, comme on peut également rajouter des actionnaires après la création, afin d’augmenter le capital de l’entreprise, ce qui lui permettrait d’exercer plus d’activité.

Toutefois, il est également possible de créer une sas en étant seul, c’est d’ailleurs ce qu’on appelle une Société à Action Simplifié à un seul associé ou une SASU. La particularité de cette entreprise est qu’elle ne comporte qu’un seul associé, qui est à la fois l’investisseur, le dirigeant et l’employé.

Dès lors qu’une sas se compose d’un seul membre, celle-ci devient une SASU. Les différences entre la sas et la sasu sont assez minimes et se réduisent au nombre d’associé et à la direction de l’entreprise. Toutefois, si vous souhaitez en apprendre plus sur la différence entre la sas et la sasu, nous vous recommandons de lire notre guide pratique de la sas et de la sasu.

SASDans le cas où ce dernier manque d’informations, vous pouvez toujours trouver des guide pratique de la sas et de la sasu pdf sur internet, ainsi que des complément guide pratique de la sas, qui vous permettront d’apprendre tout ce qu’il faut savoir à propos de la sas et de la sasu.

Qu’est-ce qu’une sasu ?

Pour faire court, la sasu est très similaire à la sas, sauf en ce qui concerne le nombre d’associés. En effet, la sasu ne compte qu’un seul associé, alors que la sas peut avoir un grand nombre d’associés différents, qui participent tous d’une manière ou d’une autre dans la création de l’entreprise. Les associés de la sas sont des actionnaires, qui gagnent leur bénéfice selon leur part dans l’entreprise.

Plus ils possèdent d’actions, plus leur part du bénéfice sera grande. Néanmoins, en ce qui concerne la sasu, le seul actionnaire et bénéficiaire est le créateur, étant donné qu’il est seul à investir dans cette entreprise. Certes, avoir droit à tous les bénéfices d’une entreprise peut faire rêver plus d’un, mais cela n’est pas aussi simple qu’on ne le s’imagine.

En effet, une sasu est plutôt compliquée à gérer, étant donné que son créateur sera seul aux commandes, sans personne pour l’orienter ou le conseiller. Il sera amené à prendre des décisions difficiles, sans pouvoir bénéficier de l’aide d’un associé, étant donné qu’il n’en possède pas.

De plus, ce dernier devra couvrir seul les dettes de l’entreprise, étant donné qu’il est le seul actionnaire. C’est pour ces nombreuses raisons que la gestion d’une sasu peut s’avérer plus compliqué que la gestion d’une sas, qui est une entreprise fondée sur le partage d’idée, le travail collectif et l’entraide entre actionnaire.

Pour en savoir mieux sur la sas, vous trouverez sur internet plein de guides de la sas, notamment un guide fiscal de la sas, qui vous aidera à comprendre comment elle fonctionne.

SASQuels sont les avantages de la sasu ?

Tout comme la sas, la sasu possède également de nombreuses qualités. Celle-ci est très appréciée par de nombreux entrepreneur, qui souhaitent monter seul leur entreprise, sans prendre d’associé. Néanmoins, avant de choisir d’opter pour la création d’une sasu, nous vous recommandons tout de même d’étudier de plus près ses inconvénients, car malgré ses avantages attrayants, la sasu possède également de nombreux points négatifs qu’on ne peut nier. Cependant, celle-ci offre réellement de nombreux avantages à son gérant, tels que :

  • L’absence de conflits entre actionnaires : dans une sas, il est fréquent de noter des conflits entre des actionnaires, qui ne possèdent pas la même visions des choses. Ce type de conflit peut très vite dégénérer, notamment que dans une sas, tous les associés sont sur le même piédestal. Aucun le possède le pouvoir de gérer seul les affaires de l’entreprise et la gestion ainsi que la prise de décision doit se faire en équipe, ce qui ne réjouit pas toujours les actionnaires. Mais dans une sasu, le seul actionnaire de l’entreprise est également le seul dirigeant, ce qui lui évite tout conflit avec autrui étant donné qu’il est seul à gérer son entreprise qui n’appartient qu’à lui.
  • Une prise de décision individuel : autre avantage de la sasu est que l’actionnaire n’est pas obligé de demander l’avis de quiconque avant de prendre n’importe quelle décision, ce qui n’est pas du tout le cas lorsqu’on possède une sas. En effet, dans une sas, les actionnaires sont obligés de prendre les décisions ensemble, comme il est également important que la décision prise convient à tout le monde. Dans le cas contraire, cela pourrait vite mener au conflit.
  • Peu d’obligations fiscales : contrairement à la sas, la sasu une possède que peu d’obligation fiscale. En effet, le directeur de la sasu n’est pas obligée de fournir des bilans ainsi que des analyses comptables chaque année, ce qui est pourtant une obligation pour les sas. La raison pour laquelle la sasu est plus souple de ce côté si est qu’elle possède généralement un capital plus bas que celui des sas. De plus, elle exerce beaucoup moins d’activité et ne possède qu’un seul compte bancaire, qui est celui de l’unique actionnaire, propriétaire et gestionnaire.